LES PHOSPHATIÈRES DE CLOUP D'AURAL


Les Escaliers du Temps

 

Aux confins du Lot, de l'Aveyron et du Tarn et Garonne, sur le causse de Limogne se trouvent les "trous à phosphate", gouffres à ciel ouvert de plus de 25 mètres de profondeur.

Exploitations minières de la fin du 19ème siècle, ils ont suscité une véritable frénésie étendue à l'échelle européenne.

Aujourd'hui, ce sont des paléontologues qui exploitent ces gisements contenant des fossiles uniques, permettant de restituer l'évolution de l'ère tertiaire sur plus de 32 millions d'années.

 

 Une longue histoire

Tout commence durant l'ère secondaire, au cours du jurassique moyen, il y a cente soixante millions d'années. A cette époque là , le Quercy correspond à une vaste zone littorale sur laquelle se déposent des boues carbonatées. Lentement, ces vases molles se transforment en une roche rigide, le calcaire, qui constitue l'ossature des causses et leur confère un aspect si caractéristique.

 

La mer se retire une première fois à la fin du Jurassique, il y a cent trente cinq millions d'années. La région est alors soumise à la tectonique et à l'érosion. Il en résulte un glacis sur lequel, durant le Crétacé supérieur (à partir de moins cent millions d'années) s'étale à nouveau une mer littorale au fond de laquelle sédimentent des calcaires gréseux.

A la charnière entre les ères secondaires et tertiaires (soixante deux millions d'années), alors que s'éteignent les derniers dinosaures, la mer se retire de façon définitive. Une baisse du niveau général des océans, associée à un soulèvement régional, crée une dénivellation propice à la circulation des eaux d'infiltration à travers les fissures des calcaires.

 

Dans tout le Quercy s'édifie ainsi, à l'aube de l'ère tertiaire, un ensemble de vastes galeries qui se développent à plusieurs centaines de mètres sous la surface topographique de l'époque. Dans le même temps, l'érosion attaque les calcaires gréseux crétacés : les carbonates sont mis en solution et exportés par les eaux agressives, les résidus insolubles s'accumulent. Les sables fins, facilement mobilisés par l'eau, vont s'insinuer à travers les fissures et aller colmater les grottes sous-jacentes. Les minéraux argileux, plus difficiles à mettre en suspension, demeurent à la surface. Il se forme un épais complexe d'altération au sein duquel, en raison d'un climat de type tropical, vont apparaître des phénomènes de latéralisation entraînant des concentrations de minéraux peu solubles sous forme notamment de pisolites d'oxydes de fer et de nodules phosphatés.

 

L'abaissement de la surface topographique finit par décapiter l'ancienne cavité. Lorsque les conditions sont favorables, le sable est entraîné plus en profondeur dans la masse rocheuse et la cavité devient béante. Sous l'effet de la gravité, elle sera rapidement comblée par les argiles phosphatées et tous les restes des organismes vivant à proximité qui constituent une seconde source de phosphate.

Ce phénomène de vidange suivie d'un remplissage rapide se produit de façon ponctuelle et non synchrone. C'est ainsi que chaque phosphatière offre un remplissage représentant un faible intervalle de temps alors que deux phosphatières voisines peuvent renfermer des sédiments séparés de plusieurs millions d'années. Tout dépend du moment du départ du sable : le remplissage le plus ancien remonte à cinquante millions d'années, le plus récent n'a que dix huit millions d'années et tous les intermédiaires existent entre ces deux extrêmes.

On the borders of the Lot, the Aveyron and of Tarn et Garonne, on the Causse (limestone plateau) of Limogne, one finds the ‘phosphate pits’, chasms open to the sky and more than 25 metres (80 feet) deep.

Mined at the end of the 19th century, they gave rise to a frenzy of activity on a Europe-wide scale.

Nowadays, it is the palaeontologists who explore these deposits which contain unique fossils allowing them to reconstruct evolution during the first Tertiary age over a period of more than 32 million years.

 

A long history

 

It all starts in the Secondary Age during the mid-Jurassic period; that is to say 160 million years ago. At the time Quercy forms part of a vast coastal area on which is deposited a carbonate-rich sludge. Slowly these soft deposits are transformed into a hard rock: limestone. This forms the structure of the ‘causses’ (limestone plateaus) and lends the area its characteristic appearance.

 

The sea then recedes a first time at the end of the Jurassic period; 35 million years ago. The region is then subjected to tectonic upheaval and to erosion. The result is a glazed surface on which, during the upper Cretaceous period (starting less than 100 million years ago), the sea returns and on its bed are deposited sandy limestone sediments.

 

During the transition between the Secondary and Tertiary periods (62 million years ago), at which time the last dinosaurs died out, the sea retreats for the last time. A general lowering of ocean levels associated with a local uplifting of the surface creates a gradient favourable to the infiltration of water through the fissures in the limestone.

 

Thus, throughout Quercy at the dawn of the first Tertiary Period, a series of vast galleries is formed several hundred metres under the surface level at this time. At the same time, the Cretaceous sandy limestone is eroded; the carbonates dissolve and are carried away by strong currents while the insoluble residues accumulate. The finer sands, more easily moved by the water, get into the cracks and block off the underlying caves. The heavier clays, being more difficult to put into suspension, settle on the bottom. A thick layer is formed at the heart of which, because of the tropical climate, the process of laterisation (conversion of soft less-soluble deposits into hard rock by the infiltration of silica) takes place. This results in concentrations of less soluble minerals notably concretions of iron oxide and of phosphate nodules.

 

Eventually the lowering of the surface cuts off the top of the ancient cavity. When the conditions are favourable sand is drawn down deeper into the rocky mass and the cavity becomes open to the sky. Under the effect of gravity, it is rapidly filled with phosphate-rich clays together with the remains of organisms living in the area, which themselves constitute a second source of phosphate.

 

This action of draining followed by rapid refilling takes place in a random fashion. Thus each phosphatière has its own filling, which occurred in just a short interval of time, so that two adjacent phosphatières can contain deposits dating from several million years apart. All depends on the moment the sand departs: the oldest deposits date from 50 million years ago and the most recent from only 18 million with intermediate ones between these two extremes.

 

 

Periode d'ouverture 2017:

 

Du 1er au avril au 30 juin : visite à 15h00 et 16h30

Du 1er juillet au 31 août : en continu de 10h00 à 17h00 (une visite à chaque début d'heure)

Du 1er septembre au 11 novembre : visite à 15h00 et 16h30

 

Tarifs 2017 :

Adulte : 7€

Enfant (6 à 14 ans ) : 4,50 €

gratuit pour les moins de 6 ans

 

Visite guidée :

Durée : 45 min. en plein air

Prévoir un pull (température moyenne de 15° dans le gouffre). 

Sorties pédagogiques pour Collèges, Lycées :
Contact : Frederic BERARD 05 65 24 36 19

 

  Accès libre :

(avant ou après la visite guidée)

Espace Animaux du passé

Sentier du temps

Sentier paléontologique

Bac de fouille pour les enfants

 

Accueil :

Espace pique-nique
Boutique, buvette et glaces
Toilettes

Opening Hours 2017 : 

From 1 April to 30 June: visits at 3pm and 4.30pm

From 1 July to 31 August: continuously from 11am to 6pm (a visit on the hour every hour)

From 1 September to 11 November: Visits at 3pm and 4.30pm

 

Prices 2017 :

Adult: 7€

Child (6 to 14 years): 4.50€

 

Children under 6 free

 

Guided visit:

Lasting 45 minutes in the open air

Bring a pullover (average temperature in the chasm, 15°C)

 

 

Educational tours for schools and colleges:
contact Frédéric BERARD 05 65 24 36 19 

 

Unguided Access:

(before or after the guided visit)

Display of Animals from the Past

Walk through time

Paleontological Path

Children’s Discovery Box

 

Facilities:

Picnic Space

Shop, drinks and ices

 

Toilets



Les Phosphatières du Quercy
 Rte D19
  (entre Bach et Varaire)

(between Bach and Varaire)
 46230 - BACH
 Tél. 06 03 93 45 91
  Mail : contact@phosphatieres.com

Site internet : www.phosphatieres.com